Notre histoire

Le Santropol Roulant est né en 1995 comme une organisation offrant des repas à domicile aux personnes en perte d’autonomie. Par le biais de l’alimentation et l’organisation d’activités intergénérationnelles, celui-ci est devenu un lieu rassembleur entre les jeunes et les aînés de Montréal. Aujourd’hui, le Roulant continue de remplir sa mission quotidienne et bien plus encore! Voici un bref aperçu des 21 dernières années de cet organisme en pleine expansion!

Les débuts du Roulant: ses fondateurs

Christopher Godsall et Keith Fitzpatrick, deux anciens serveurs du Café Santropol, constatent que plusieurs de leurs amis quittent Montréal par manque de débouchés. Ils décident alors de créer un service de popote roulante dans le quartier du Plateau-Mont-Royal. Cela permet à la fois de créer de l’emploi et des opportunités d’engagement communautaire pour les jeunes en même temps d’offrir des repas et une meilleure inclusion sociale aux personnes âgées, amenant ainsi ces deux groupes marginalisés à se venir en aide mutuellement.



Une première adresse au 111 avenue Duluth

Café Santropol parraine le projet auprès de Youth Service Canada (YSC), un programme fédéral qui aide les jeunes à intégrer le marché du travail. En janvier 1995, Chris et Keith emménagent au 111 avenue Duluth, l’ancienne crémerie du café Santropol.



Premier repas servi

En juin, 20 participants au programme YSC arrivent et le Santropol Roulant livre son premier repas à domicile: 11 sandwiches sont servis.



Fermeture temporaire

À la fin de l’année 1995, Santropol Roulant doit fermer temporairement ses portes pour cause de financement insuffisant. Les temps sont durs, mais grâce aux nombreux dons et dévouement de ses bénévoles, le Roulant a su faire face à l’adversité.



Les débuts du SantroVélo

À l’époque, le sous-sol du Roulant servait à entreposer les vélos utilisés pour la livraison des repas. À l’arrivé de John Foster en 1996, un bénévole très impliqué, ce lieu est transformé en digne atelier de réparation de vélo. Il le baptisa le CFTMTSESSR: le Centre Fais Le Toi-Même du Transport Sans Effet de Serre du Santropol Roulant.



Engagement des jeunes

Le Projet Étudiants pour les soins à domicile est la première initiative pour susciter l’engagement des jeunes dans l’organisme. Des étudiants créent des points de livraison dans leurs écoles secondaires, cégeps et universités.



Rencontres intergénérationnelles

En 1996, débutent les activités intergénérationnelles. Pique-niques au parc, repas en groupe, sorties au jardin botanique, artisanat, ateliers et séminaires sont autant d’occasions de rencontre entre les jeunes et les aînés pour favoriser l’échange et le partage.



Le Bazar

L’année suivante, en 1997, la rue Duluth accueille en avril un événement qui deviendra une véritable tradition: le Bazar. Dans une ambiance conviviale, les gens du quartier se rencontrent pour faire les emplettes: livres usagés, vêtements de seconde main, vieux jouets et meubles se retrouvent à cette énorme vente de trottoir.



Soupe-Art

Le lendemain du Bazar, un autre événement de levée-de-fonds a lieu: le Soupe-Art. Pour 10$, vous recevez un bol fait main par un artiste montréalais et une portion de soupe. L’objectif est de recueillir des fonds et de sensibiliser les gens aux problèmes de malnutrition.



Programme Échange de compétences

Au mois de juillet 1997, le Programme Échange de compétences (PEC) débute. Ce projet pilote d’une durée de 3 ans a permis à des jeunes Montréalais, âgés de 17 à 28 ans, vivant sous le seuil de la pauvreté, d’être hébergés dans des coopératives d’habitation à loyer modique en échange d’une expérience de travail comme bénévole au Roulant.



Le Pont Roulant

Cette même année, le Pont Roulant est crée. Il s’agit d’un bulletin de nouvelles distribué gratuitement et publié par des bénévoles et des employés.



Verglas

Le début de l’année 1998 fût fort éprouvant avec la tempête de verglas. C’est la première fois que le Roulant fait face à une situation d’urgence d’une si grande ampleur. Du 8 au 16 janvier, une horde de volontaires cuisinent et livrent plus de 250 repas par jour, davantage que le ratio habituel. Voisins et amis s’entraident durant ces moments difficiles et quand l’électricité vient à manquer dans la cuisine, quelqu’un fournit même un réchaud de camping pour poursuivre la cuisson du ragoût à l’extérieur.



Livraisons Aigres-Douce

Cette même année, le documentaire « Livraisons Aigres-Douce » suit 5 jeunes engagés au Roulant sur une période de 6 mois pour capturer les rencontres poignantes avec des aînés.



Projet Go (Générations orientées)

Toujours en 1998, une nouvelle initiative d’engagement des jeunes voit le jour : le Projet Go (Générations orientées). Celui-ci permet à des étudiants de s’engager socialement à partir de leur institution scolaire. Les étudiants établissent et gèrent leur propre club Santropol Roulant. Le point de chute des repas se fait dans leur institution. Ils effectuent ensuite la livraison à pied aux clients se trouvant aux alentours. Chaque groupe Go tient un journal de bord où notes et anecdotes des livraisons y sont compilées.



Le Carrefour des générations

Crée en 2000, le Carrefour des générations est le premier projet intergénérationnel du genre. Situé au coin de Saint-Urbain et Duluth, le centre vise à rassembler des gens de tout âge dans la pratique de diverses activités sur fond de chaleur humaine.



Premier Gala: Basta Pasta!

En 2001, le Roulant organise son premier gala-bénéfice le Cabaret de Cirque Basta Pasta, animée par Joe De Paul, un artiste du Cirque du Soleil. Au programme: musique, humour, acrobaties et pasta! Joe De Paul réunit autour de lui des musiciens, des acrobates et des comédiens, dont les membres de la distribution de Mambo Italiano au Centaur. Cet événement à guichet fermé a réussi à amasser 6000$ pour le programme de popote roulante et a ouvert la voie à d’autres gala-bénéfices dans les années à venir tels que le Gong Fondu et le Mobster Lobster!



Programme de compostage

À la fin du printemps 2001, un programme de compostage est mis en place dans la cuisine: toutes les matières organiques sont livrées au Jardin Collectif Cantaloupe à NDG. On dénote une réduction de 40% des déchets en cuisine tout en aidant à promouvoir l’agriculture biologique urbaine.



Première saison de jardinage au Café Blanc de Blanc

Le programme d’agriculture urbaine du Santropol Roulant voit le jour en 2002. Il germe au Café Blanc de Blanc où sont cultivés des fines herbes et des petits légumes biologiques dans le but de les intégrer aux repas des clients de la popote roulante. Il s’agit d’un premier pas vers une plus grande sécurité alimentaire à Montréal.



La Parole Roulante

L’infolettre, La Parole Roulante est crée vers l’année 2003. Celle-ci met en contact les clients avec différents services locaux complémentaires au service de popote. Cette infolettre sert également d’outils de communication et d’inclusion, partageant des anecdotes du quotidien au bureau du Roulant, donnant de l’information sur les futurs projets et événements de l’organisme.



La Carte du Monde

Ce projet mémorable a été crée pour célébrer la diversité culturelle de l’organisme et de Montréal. En collectant des histoires et en organisant des activités artistiques, les participants ont crée une énorme carte du monde pour illustrer visuellement les origines et les voyages de la communauté.



Un mur haut en couleur

Le livre «Un mur haut en couleur» par W.O. Nilsson, a été publié pour la première fois en 2003. Il s’agit d’une série de réflexions portant sur l’organisme du Roulant pour mieux comprendre ce qui le rend si vivant. Il est distribué à plus de 800 personnes et associations à travers le Canada et à l’étranger.



Le Labo vivant

Le Labo vivant est crée en 2004 pour diffuser et faire connaître le caractère unique de l’organisme. Cette initiative a pour but d’amener les autres associations à observer leur propre culture, espace, activités et à créer de nouvelles manières d’impliquer la communauté.



La Récolte des histoires

La Récolte des histoires est un projet qui vise à noter les histoires orales et les recettes des clients et bénévoles du Roulant tout en cuisinant et partageant la nourriture. Par la suite, les recettes ont été utilisées au brunch annuel, dans le calendrier des repas et pour la confection de conserves.



Jardins sur les toits avec Alternatives

La même année, en 2004, Santropol Roulant et Alternatives s’associent pour créer des jardins dans différents espaces urbains inutilisés, comme sur des toits, des patios et des balcons. Ce fût une étape importante vers le développement d’un système alimentaire complètement intégré au Roulant (fabriquer son compost, produire ses propres aliments) et vers une redéfinition de la sécurité alimentaire au niveau local.



Création de la friperie

En 2005, le fameux Bazar annuel se transforme en friperie permanente dans le sous-sol du Roulant. Ce magasin d’articles usagés est une stratégie d’autofinancement.


Le début du lombricompostage

Le lombricompostage commence dans le sous-sol du Roulant en 2005. Les déchets organiques de la cuisine sont accumulés quotidiennement dans trois grands bacs qui abritent des milliers de vers. Plus tard, le système est perfectionné pour améliorer la gestion des déchets et fournir les jardins en engrais riche.



Virage bio

Dans un souci d’offrir des repas santé de qualité aux clients de la popote roulante et aussi dans un souci de réduire l’empreinte écologique de l’organisme, le Roulant se donne comme objectif en 2005 de servir 20% des repas avec des légumes locaux et biologiques. Également, moins de viande est utilisée en cuisine.



Repas 100 miles

Cet événement communautaire inspiré du populaire régime 100-Mile est crée dans le but d’attirer l’attention sur le concept de manger localement. Chaque année, un repas gastronomique préparé uniquement avec des aliments biologiques et locaux accompagnent les discussions de la communauté sur ce nouveau mode de vie.



Création du Campus comestible du Roulant

En collaboration avec Alternatives et le Groupe pour le logement à prix minimal de la faculté d’architecture de l’Université McGill, ce jardin devient un exemple démontrant que l’agriculture urbaine peut transformer les espaces sans diminuer leur utilité ou leur fonctionnalité. La première année, 200 kg de produits sont récoltés pour la cuisine.



Crise économique

La crise économique de 2008 engendre une baisse drastique de dons et de subventions gouvernementales. Toutefois, de nouveaux partenaires viennent s’ajouter à la communauté du Roulant.



La collaboration Alternatives-Roulant-McGill rayonne à l’international

Des projets d’agriculture urbaine se créent à l’international comme à Cuba, en Argentine, au Mali, en Ouganda et au Sri Lanka, dans le but d’exporter le principe des bacs à double fond comme méthode de production alimentaire.



Projet Assurer notre avenir

En 2009, le Projet Assurer notre avenir sert de grande levée de fond pour l’achat d’un nouvel immeuble. Notre rêve est de CONSTRUIRE une nouvelle demeure pour le Santropol Roulant qui offre une stabilité dont nous avons besoin pour développer notre programme, CULTIVER de nouvelles opportunités de partenariat, approfondir nos liens avec nos membres et augmenter notre impact, et LIVRER un nouveau modèle de collectivité qui à travers son service de livraison de repas fait le pont entre l’inclusion sociale et un cycle alimentaire urbain durable.



Marché saisonnier dans le quartier de la Petite-Bourgogne

En 2009, c’est le début du «Marché citoyen» dans le quartier de la Petite-Bourgogne considéré comme un désert alimentaire. Ce marché estival permet au voisinage d’acheter pour peu cher des légumes frais et autres aliments santé produits localement.



Début des paniers de légumes frais bio

Cette même année, c’est le début des paniers de légumes frais bio en provenance du campus McGill. Offerts chaque semaine, ceux-ci sont accessibles à tous, indépendamment du statut socio-économique, du niveau de mobilité ou du degré d’autonomie. Cette initiative s’inscrit dans notre conviction profonde que l’accès à des aliments nutritifs ne devrait jamais être déterminé par le pouvoir d’achat d’un individu.



Iron Chef

En 2010, c’est la première compétition Iron Chef au Roulant. Cet événement communautaire célébrant à la fois la nourriture locale et la créativité culinaire sert de levée de fonds. Plusieurs restaurants du coin y participent. En une heure, ils doivent cueillir directement du jardin différents légumes et fines herbes pour y concocter sur place un repas offert en dégustation au jury.



Déménagement au 111 rue Roy E.

2010 est une année charnière pour le Roulant, car l’organisme déménage dans son nouveau chez-soi au 111 rue Roy Est. L’achat de cet immeuble fait du Roulant un propriétaire et offre 5 fois plus d’espace qu’autrefois. Cela permet également d’accueillir plus de personnes et de développer de nouveaux projets. Plus de 150 bénévoles ont aidé au déménagement!



Un peu d’histoire sur le nouvel immeuble

Cette ancienne poissonnerie devenue par la suite une galerie d’art est totalement transformée pour mieux accueillir la communauté du Roulant en pleine expansion. Les rénovations incluent l’installation d’une cuisine trois fois plus grosse qu’auparavant, un système de compostage élargit au sous-sol et le renforcement du toit pour y accueillir deux nouveaux jardins.



Construction de deux jardins sur le toit

15 tonnes de terre sont transportées sur le toit pour y créer un jardin d’une superficie de 1500 pieds carrés. On y aménage des rangées pour une culture intensive ainsi que des ruches d’abeilles pour un programme-pilote en apiculture urbaine.

Le second jardin au 111 rue Roy E. se situe sur la terrasse et est composé de 50 contenants à arrosage autonome, une petite serre et une cuisine d’été pour laver les légumes.



Création du Collectif sur l’apiculture

Crée en 2011, le Collectif d’apiculture du Roulant est composé d’apicultrices et apiculteurs de différents niveaux d’expérience. Ses membre entretiennent les ruches sur le toit du Roulant et sur le campus McGill et se rencontrent régulièrement pour partager leurs connaissances.



Des stratégies d’entrepreneuriat social

Dans le but de diversifier ses moyens de financement, le Roulant a mis en place des initiatives qui supportent financièrement ses différents programmes et activités. En utilisant savamment son espace et ses ressources, tout en respectant sa mission, le Roulant a mis en place un service de traiteur. Également, on peut dorénavant louer le deuxième étage et la terrasse en plus d’acheter des plats congelés .



Création du Collectif les fruits défendus

Crée en 2012, les Fruits Défendus, est un collectif de récolte de fruits urbains formé par de jeunes Montréalais. Le collectif met en contact des propriétaires d’arbres fruitiers et des cueilleurs bénévoles pour donner aux délicieux fruits urbains oubliés un destin plus heureux et approvisionner en fruits des organismes oeuvrant en sécurité alimentaire.



Ferme à Senneville

Toujours en 2012, le Santropol Roulant acquiert le droit d’utiliser un espace zoné agricole à Senneville. La proximité avec le centre-ville de Montréal, la collaboration avec des cultivateurs locaux et des chercheurs ainsi que la grande fertilité du sol à cet endroit nous permettent d’augmenter substantiellement notre engagement envers une meilleure sécurité alimentaire.



Jardinage intergénérationnel

C’est le commencement du jardinage intergénérationnel. Le projet consiste à offrir aux clients de la popote roulante tout le matériel nécessaire qu’ils ont besoin pour partir leur propre jardin sur leur balcon. Chaque semaine, ils reçoivent la visite d’un bénévole avec qui ils sont jumelés. Ces rencontres hebdomadaires sont une belle opportunité pour échanger, parler et rester actif. Ce nouveau programme incarne plusieurs valeurs du Roulant qui a pour objectif non seulement une plus grande sécurité alimentaire, mais également de briser l’isolement des personnes âgées.



Porte-voix

Réalisé en 2013, ce projet vidéo est né d’une volonté des clients et des bénévoles du Roulant de partager les connaissances des aînés et d’amplifier leurs voix. Six clients de la popote roulante racontent ainsi des anecdotes de vie, discutent de différents sujets tels que l’amitié, la communauté, et nous parlent de leurs loisirs.

Vidéos 1, 2, 3, 4, 5



Conservation alimententaire

Les surplus générés par la ferme à Senneville, les deux jardins urbains et les fruits récoltés par le collectif des Fruits Défendus nous pousse à trouver un moyen de mieux préserver ces aliments. C’est le début de la conservation alimentaire au Roulant. Des bénévoles apprennent en cuisine à faire mariner, fermenter et déshydrater légumes et fines herbes ainsi qu’à concocter de délicieuses sauces et confitures.



“]
Ouverture du Magasin général

En 2014, un Magasin général est aménagé dans les locaux du Roulant pour y vendre différents produits comme des légumes fraîchement cueillis, du miel, des aliments transformés et mis en conserves ainsi que des t-shirts.



MyCollectif et Lombricompostage

Formation d’un groupe de bénévoles passionnés de champignons pour explorer les techniques de culture et de production pour la cuisine du Roulant. C’est la naissance du MyCollectif. Par ailleurs, le projet de lombricompostage au sous-sol devient aussi un collectif pour une meilleure gestion des déchets organiques de la cuisine et de nos verres de terre.



Mise au Point

Finalisé en 2014, Mise au Point est un projet de recherche qui s’est échelonné sur 3 ans et qui a pour but l’amélioration de notre service de popote roulante pour s’assurer que notre travail a un impact grandissant sur le bien-être des aînés à Montréal.

Les résultats de cette recherche sont compilés dans un site de ressource en ligne gratuite en matière de nutrition, d’hygiène et de salubrité et de communication avec les professionnels de la santé pour toutes les popotes roulantes.



En mai 2015, le Santropol Roulant organise le premier Farm Hack du Québec. Au total, 11 fermes et plus de 30 individus ont participé. L’objectif était de construire avec des matériaux de base des machines à laver les légumes d’une façon rentable et dans le but de renforcer les partenariats entre agriculteurs. Au final, chaque ferme a sauvé environ 2000 $ si l’on compare au plus bas prix offert pour une machinerie similaire faite aux États-Unis.



Rue Fermier

À l’été 2015, le Roulant célèbre ses 20 ans en organisant une énorme fête de rue! Cet événement a rassemblé un nombre sans précédent d’anciens et de nouveaux membres de la communauté du Roulant. La soirée a été ponctuée de la traditionnelle compétition Iron Chef, d’un marché de produits frais et transformés, d’ateliers divers organisés par les collectifs, de performances musicales et de bonne bouffe!




Recettes de nos aînés

Au mois de décembre 2015, on lance le livre «Recettes de nos aînés». Celui-ci est le résultat d’une série d’ateliers culinaires donnés par des aînés de la communauté du Roulant venant de différents horizons culturelles. Ce fût une occasion d’échanger et de partager leurs savoirs culinaires, leurs recettes préférées et leur amour pour la nourriture.