Pourquoi Santropol Roulant n’a pas de liste d’attente pour son service de popote roulante

En vedette, Politique, Popote roulante

Santropol Roulant aura livré 27000 repas de popote en 2021. Comme en 2020, son autre année record.  

120 repas par jour

La capacité de notre service de popote roulante est déterminée en fonction de deux critères : 

1- le nombre maximum de repas que nous pouvons préparer chaque jour avec nos ressources de cuisine actuelle = 120 repas;
2- le nombre de clients qui reçoivent les repas par route de livraison, pour ne pas surcharger les bénévoles qui effectuent les livraisons = environ 14 repas par sac à dos.

Les fins de services sont, elles, souvent le résultat d’améliorations ou de dégradation des états de santé. Ce sont des variables difficiles à anticiper. Le nombre de places nouvellement disponibles dans le service est donc incertain. Quand nous ne pouvons pas accueillir de nouvelles personnes faute de place, nous ne prenons pas de liste d’attente. C’est ce positionnement politique que nous souhaitons clarifier et partager avec vous cette semaine

Système de référencement et critères d’admissibilité

Pour pouvoir recevoir un service de popote roulante, nous demandons à ce que nos clientes ou clients soient référés par une personne professionnelle du milieu de la santé et réponde aux critères d’admissibilité de notre service:

  1. Rencontrer une perte de mobilité ou d’autonomie et
  2. vivre une situation d’isolement social. 

L’âge n’est pas un critère pour recevoir les repas de notre popote roulante. Toutefois, 80% de nos clients ont plus de 60 ans.

En demandant la référence d’une personne professionnelle du milieu de la santé, l’évaluation des besoins des clientes et clients est effectuée par des services de santé professionnels et non par notre organisme.

Cela nous permet d’externaliser une évaluation que nous n’avons pas la capacité d’effectuer nous-mêmes, faute de budget, de compétence ou de couverture.

Cela nous permet également de nous assurer que les personnes qui nous sont référées sont entourées d’un réseau médical que nous pourrons contacter en cas de besoin – le service de popote roulante n’étant pas un service d’intervention.

Pourquoi nous ne prenons pas de liste d’attente

La première raison est que la gestion des dossiers santé est un mandat du ministère et non une responsabilité des organismes communautaires. La santé alimentaire est une des composantes des dossiers santé. 

La deuxième, et peut-être la plus importante, et que de ne pas avoir de liste d’attente assure qu’une solution qui répond aux besoins alimentaires immédiats de la personne référée continue d’être recherchée par la personne chargée de son dossier.
Souvent les références sont transmises lors de périodes cruciales dans la vie des clientes ou clients, notamment quand ils sortent de l’hôpital, à un moment où l’assurance d’avoir un service de livraison de repas est primordiale pour permettre leur retour à maison.  

Enfin, la décision de ne pas prendre de liste d’attente découle aussi de la position de Santropol Roulant comme membre actif et soutien à la coalition pour le maintien dans la communauté (Comaco) qui a pour mission de défendre le droit des aînés avec une attention particulière à l’amélioration des services de soins et de soutien à domicile.

Message au gouvernement

Pour contextualiser, souvenons-nous qu’un changement de paradigme nommé virage ambulatoire a eu lieu au Québec dans les années 1990 dans le milieu de la santé.
Celui-ci a entraîné une réorganisation des infrastructures médicales pour favoriser les soins à domicile plutôt qu’au sein d’institutions. Toutefois, ce virage n’a pas été accompagné des ressources nécessaires pour répondre aux besoins des personnes âgées et de leurs familles. Il reste encore beaucoup d’améliorations à apporter aux services de soins à domicile actuellement offerts par le gouvernement provincial.

La mise en place d’une liste d’attente mènerait à ce qu’une personne aînée référée à notre service figure au bilan du système de santé comme personne prise en charge (dont les besoins en soins à domicile sont comblés). Pour que les instances de soin à domicile puissent exiger des ressources supplémentaires, il est important que nous prêtions attention à notre contribution aux statistiques.

Ces prises de positions sont pour le Roulant un autre moyen de prendre soin de sa communauté, en plus des repas, des événements, et de l’ensemble de nos actions de terrain. Rappelons que les soins à domicile, même s’ils devaient être majorés, sont significativement moins coûteux pour la société et qu’ils sont également le plus souvent la préférence des patients. Nous envisageons donc de maintenir ces positions, jusqu’à ce que le rôle et les pratiques du gouvernement, complémentaire de celui du communautaire, évoluent en faveur d’une meilleure prestation de services. D’ici là, nous vous invitons à en parler autour de vous et à vous former votre propre opinion.

Un commentaire ou une opinion? Faites-nous en part à feedback@santropolroulant.org.