La saison agricole 2015

Agriculture, Ferme de Senneville, Jeunesse, Marché

L’hiver approche! C’est ce qu’annonce la durée décroissante des jours. Pourtant, l’herbe n’a pas déverdi dans les parcs du Plateau, et l’équipe du Roulant sort encore régulièrement pour profiter de la température encore splendide. L’automne particulier que nous connaissons nous inciterait à croire que l’été n’est pas si loin derrière, mais la saison agricole est bel et bien terminée et nous entrons dans cette période de l’année où nous nous remémorons, sur un air nostalgique, des temps plus cléments.

Ce fut une année marquée par des changements majeurs pour notre équipe d’agriculteurs. L’hiver dernier, Clémence s’est coiffée du grand chapeau qu’arborait avant elle Tim, et l’a porté avec distinction en tant que cogestionnaire de la ferme, tandis que le départ plus récent de Noémie, qui a quitté son poste de coresponsable de l’agriculture urbaine, laisse un vide (provisoire) et avec lui, une sensation douce-amère d’avoir perdu une collègue et amie, mais d’avoir acquis en même temps une occasion nouvelle de voir éclore la relève et la ribambelle de nouveaux visages arrivant chaque année avec la nouvelle saison. Ce fut, cette année, le tour de notre apprentie, Sarah, et de nos stagiaires, Cadence, Camilla, Claudia, Erin, Jocelyne, Kai et Vicki. La présence de ces gens de qualité a enrichit notre quotidien tout au long de la saison de manière inestimable. Cette année surtout, l’enseignement a été prodigué autant par les membres permanents que par les membres temporaires, de manière pour ainsi dire réciproque.

Le fait d’avoir une équipe plus nombreuse durant la saison des cultures permet à notre organisme d’entreprendre davantage de projets, d’améliorer son impact et de veiller à ce que la ferme et les jardins continuent de donner de délicieux produits. L’équipe sur le terrain, soutenue par une foule de bénévoles, a ainsi été en mesure de planter un jardin de vivaces, de s’occuper de ses abeilles, de commencer la construction d’un poêle à bois, de contribuer à une initiative locale de récupération de semences, et de composter presque la totalité des déchets organiques du centre-ville; tout cela, en plus de parvenir à tenir deux marchés, et à fournir aux Montréalais pas loin de cent paniers de légumes.

Si l’équipe du centre-ville en a accompli tant, c’est bien grâce à son effectif accru. Nous avons été particulièrement fiers de procéder à la revigoration de notre projet de jardinage intergénérationnel, de collaborer avec la First People’s House de l’Université McGill, de mettre en place un mur végétal au Roulant et de servir de point d’accès aux membres de la communauté désireux de prendre part à leur système alimentaire local.

L’équipe d’agriculteurs du Roulant n’a de cesse de rapprocher et de mener des projets qui traditionnellement sont parallèles mais non confondus. La manifestation la plus marquante de cette volontée est le projet Entre grange et gratte-ciel qui a pour but de mettre en commun les réalités distinctes des agriculteurs urbaine et périurbains. Au cœur de ce projet, notons les visites guidées offertes aux jeunes souhaitant découvrir l’agriculture bio et son rôle crucial pour la protection de l’environnement et l’entretien d’un système alimentaire durable. Il s’agit, pour la plupart des participants, âgés de six à vingt ans, de leur premier contact avec le jardinage. L’impact de ces visites sur les jeunes est difficile à mesurer, mais on n’a qu’à les observer pour se rendre à l’évidence: quoi de plus gratifiant que de voir un enfant arracher de terre pour la première fois une carotte et pousser un cri d’excitation faisant le constat « Ma nourriture pousse EN TERRE! ». Il en va de même lorsqu’on apprend que leur enthousiasme les a poussés à demander à leurs parents le droit de faire pousser leur propre jardin à la maison.

Ces visites sont principalement gérées par nos stagiaires, qui ont l’occasion de perfectionner à travers l’expérience leurs compétences en enseignement et en leadership. Les visites sont rendues possibles en large partie grâce au soutien de nos partenaires au Fonds régional d’investissement jeunesse (FRIJ), et au TD Friends of the Environment Foundation; envers qui nous sommes extrêmement reconnaissants. Nous ne pourrions pas non plus proposer ces visites guidées sans l’appui d’autres organisations partenaires. Cette année, nous avons eu la chance de recevoir l’aide du Collège Lasalle, de l’école St-Georges, du Camp Robin des Bois, du Centre du Plateau, du McGill Exploration Summer Camps, du Camp Cosmos, du Sentier Urbain, du Projet Harmonie, du Collège Dawson, des Ateliers Boite-à-lunch, des Pousses Urbaines, du Carrefour Jeunesse Emploi Côte-Vertu, du Y des femmes, ainsi que de nos amis de la Petite-Bourgogne, par l’entremise du Marché Citoyen. C’est grâce à leur participation que nous sommes en mesure d’accueillir plus de trois-cents jeunes dans nos jardins et de partager avec notre passion pour les aliments locaux.

Ce fut une superbe saison, embellie par les efforts de tous ceux qui ont foulé nos jardins, sans oublier ceux ayant contribué à distance. Nous sommes profondément reconnaissants envers l’ensemble de notre communauté pour son soutien.

Merci à tous!

Carlo, Clémence, Noémie, et Samuel; alias l’équipe permanente d’agriculture (Noémie en moins maintenant, sniff, sniff).

N. B. : Nous en sommes encore à régler les derniers détails – il y a même quelques restes bons pour la récolte – et nous nous attendons à une baisse de productivité dans les semaines à venir. Cela dit, nous avons reçu notre premier catalogue de semences par la poste aujourd’hui, ce qui, à vrai dire, a rendu votre auteur un peu trop impatient de voir revenir le printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.